A l'heure où j'écris ces lignes, je suis dans une salle informatique de l'Université de Saint-Denis de la Réunion où je donne des cours sur la qualité, l'accessibilité et la conformité, pendant une semaine à des étudiants de l'IUP/STIC. J'ai reçu un accueil formidable de la part de toute l'équipe de l'IUP et de ses étudiants et je les en remercie. Visiblement, les thèmes que nous abordons, notamment l'accessibilité des sites Internet aux personnes handicapées, sont véritablement en train de prendre un essor considérable. La rupture récente d'un cable de France Telecom et la faible vitesse de connexion que j'ai pu observer lors de ma connexion avec un modem 56K (21kbit/s maximum) n'ont pas été sans me rappeler l'un des effets majeurs de l'utilisation de standards stricts et de respect des normes internationales d'accessibilité, à savoir de diminuer de manière quelquefois drastique la quantité de données à télécharger pour un même site et bien sûr la vitesse d'accès à l'information pour les usagers. J'en connais à qui ça ferait beaucoup de bien d'accéder à leur propre site dans ce genre de conditions ;-).