Si vous fréquentez un tant soit peu le monde de l'ergonomie, du design ou des standards du Web, vous êtes très certainement au courant : le Webdesign International Festival va se tenir à Limoges du mercredi 1er au vendredi 3 février. La manifestation va accueillir de très nombreuses équipes de designers venues participer à la finale internationale du Webjam Contest. Les participants à ce concours viennent de dix pays : France, Belgique, Espagne, Canada, Etats-Unis, Russie, Pologne, Roumanie, Brésil, Slovénie, Nouvelle Zélande, Suisse, Algérie, Portugal et Tunisie.

En parallèle au concours, les organisateurs du festival ont eu la bonne idée d'intégrer à leur manifestation un cycle de conférences sur le Webdesign. Pour couronner le tout, le choix à visiblement été fait d'ouvrir le programme des conférences à de nouveaux aspects du Webdesign, je pense tout particulièrement à la mouvance standards du Web et design CSS.

Bien entendu, ce n'est qu'un angle parmi d'autres, et d'autres thémes seront abordés comme l'utilisation de Flash, l'ergonomie des interfaces, la conception orientée utilisateurs, le statut juridique du designer, enfin bref, tout ce qu'il faut pour faire un point sur le Webdesign aujourd'hui.

Pour aller dans le sens de cette ouverture aux nouvelles tendances du Webdesign, les organisateurs m'ont demandé de proposer une conférence en lien avec l'accessibilité. Dans un premier temps, j'avais envisagé de montrer comment l'accessibilité et les standards pouvaient faciliter la résolution de conflits dans le développement Web, thèse que j'ai défendu dans deux articles parus l'année dernière sur OpenWeb et qui ont récemment été repris sur Temesis.

Après quelques semaines de réfléxion, et à la lecture du programme en cours d'élaboration, je me suis rendu compte que le sujet de l'accessibilité n'était pas abordé de front dans l'ensemble de la manifestation, et qu'il serait sans doute intéressant de faire plus directement le lien entre l'accessibilité d'une part et les métiers du Webdesign d'autre part.

Celà m'a conduit à proposer le sujet de conférence suivant :

Accessibilité et respect des standards :
Quel impact sur les métiers du Web design ?

Cette conférence aura lieu le vendredi 3 février de 12h45 à 13h30, juste après la table ronde "Les standards du W3C : pourquoi faire? " avec Guillaume Durand, Tristan Nitot, Laurent Denis, et animée par Christophe Routhieau (Groupe Reflect). A la même heure (je ne cesse de m'en lamenter) aura lieu la conférence de Fred Cavazza et Amélie Boucher intitulée "Flash, AJAX : des technologies anti-ergonomiques". Evidemment, je ne pourrai pas y être, mais Laurent Denis y sera et me donnera certainement ses impressions.

Pour revenir au contenu de ma présentation, voici un certain nombre de questions auxquelles j'essayerai de répondre :

  • Quel est le degré de maturité des acteurs du développement web ?
  • Comment évoluent les problématiques des acheteurs de sites ?
  • Comment l'accessibilité et les standards contribuent à industrialiser le design et le développement ?
  • Quelles compétences doivent avoir les différents participants aux projets Web ?
  • Comment évoluent les relations entre les différents acteurs ?
  • Quel est l'impact pour les métiers et acteurs du Webdesign ?
  • Quelle stratégie adopter pour anticiper au mieux les évolutions à venir ?

Voilà quelques axes de cette conférence. Entre les échanges avec Laurent Denis et François Palaci d'une part, et les présentations devant ma femme (qui est comédienne et ne connait rien au webdesign ;-), je m'efforce d'arriver progressivement à quelque chose de simple et qui fait avancer le schmilblick.

Voilà, comme Fred, j'ai vraiment hâte de rejoindre Limoges Jeudi matin, je vais y rencontrer des personnes que je n'ai jamais croisé pour de vrai, et avec lesquelles j'ai quelquefois échangé des dizaines de mails, voire plus, comme Raphaël Goetter, par exemple.

Pour l'anecdote, nous avons convenu avec Raphael, de procéder à un échange culturel Alsace-Bordeaux. Si j'ai bien compris, ça devrait donner un Tokay Pinot Gris vendanges tardives contre un Grand-Puy Lacoste 1996 - Pauillac (mais ça peut encore changer, il faut que je descende à la cave ;-).

Au plaisir de vous croiser à Limoges