Je l'utilise à fond depuis une bonne semaine, et je vais vous lister rapidement quelques fonctionnalités qui m'ont littéralement scotché. Certaines sont présentes dans d'autres outils (export, spécifications, partage en ligne), d'autres pas, en tous cas pas à ma connaissance.

Fonctionnalités de Protoshare

  • Templates hiérarchisés : je crée tout d'abord un template pour tous mes écrans et je relie des templates enfants à ce template parent. Cela me permet d'avoir par exemple un morceau d'en-tête (header) commun à toute l'architecture et un autre morceau présent uniquement dans certaines parties. Les templates enfants reprennent les templates parents, bien sûr.
  • Elements dynamiques : je crée tout d'abord un plan du site (une architecture), et je peux ensuite ajouter des menus navigables qui vont tenir compte de mon architecture. Si je modifie l'architecture, les menus se modifient automatiquement.
  • Comportements : si vous voulez créer une fenêtre modale, pas de souci, il est possible de faire des règles assez rusées à partir de systèmes d'états (states). Si je clique sur tel objet, tel autre objet s'affiche.
  • Bibliothèques de templates, d'images, de patterns (clippings) : tout est industrialisable, mutualisable, stockable. Vous faites vos objets, vous les utilisez directement dans vos écrans ou vous les détachez pour les personnaliser dans vos écrans.
  • Objets HTML avancés : vous pouvez mettre des conteneurs HTML dans vos écrans. Par exemple, l'outil ne contient pas d'objet fieldset. Mais vous pouvez en créer un au format HTML et le mettre dans vos pages.
  • Designs et wireframes alternatifs : chaque écran peut faire l'objet de designs ou de zonages alternatifs, sachant que cela est à mettre en regard de la fonctionnalité qui suit.
  • Commentaires et annotations : je n'ai pas encore vraiment testé, mais il est possible d'annoter les designs et d'échanger directement sur les objets.
  • Export HTML utilisable directement : je choisis d'exporter mon projet au format HTML, et je peux littéralement naviguer sur le site. Il est alors possible de faire du vrai test utilisateur. En poussant le principe un peu plus loin, on pourrait même imaginer de créer un vrai site statique à partir de l'outil :-)

En conclusion

Seuls points faibles : je trouve les bibliothèques un peu légères pour l'instant et à moins de travailler avec un écran de wattmille pouces, l'espace de travail est un peu limité.

Les créateurs proposent de très bons tutoriels. Information importante : il est obligatoire de donner un N° de carte bleue à l'ouverture du compte. Je l'ai fait à reculons, mais je ne l'ai pas regretté.

Attention, je suis quelquefois exagérément enthousiaste, je me réserve le droit de dire n'importe quoi et celui de dire dans un mois ou dans deux ans que Protoshare, c'est tout moisi et que j'utilise un autre service ou logiciel. En attendant, que le nom d'Aurélien Levy soit loué (voire vendu) à travers les âges, qu'il soit béni pour douze générations et que ses brebis ne manquent jamais de lait.

P.S. : nous avons également testé Mockflow, Axure, Pencil, Balsamiq, Pidoco, et le célèbre et jamais en panne kit crayon de papier + gomme. Le seul qui nous a semblé également couvrir nos besoins fonctionnels est Axure mais qui nous a paru plus complexe d'utilisation et surtout plus cher.