Des critères triés sur le volet

Le projet Opquast a été lancé fin 2003 et, à ce moment là, nous avons décidé de travailler collaborativement une liste de bonnes pratiques classées en trois niveaux : initial, intermédiaire et optimal. Depuis, ce sont ces trois niveaux qui font référence dans notre approche et la dernière version des 217 bonnes pratiques Opquast est classée de cette façon.

Lorsqu'en début d'année, nous avons décidé de passer à la vitesse supérieure et de mobiliser un réseau d'agences susceptibles de s'engager sur la qualité Web, nous nous sommes dit qu'il était important de choisir un niveau d'entrée dans la démarche qui soit à la fois exigeant et tout de même réalisable, et c'est logiquement que nous avons sélectionné le niveau 1 comme niveau cible.

Au fur et à mesure de l'avancement de cette belle année, nous nous sommes rendus compte de plusieurs choses :

  • La démarche qualité est un investissement important. Or, certaines bonnes pratiques du niveau 1, malgré leurs bénéfices en termes d'expérience utilisateur, semblent assez anecdotiques au regard de leur retour sur investissement potentiel ;
  • Dans le même temps, certaines règles de niveau 2 et 3 semblent avoir un retour sur investissement potentiel très important pour un investissement faible ;
  • Dernière chose, nous souhaitions absolument fournir avec ce poster une liste de critères la plus utile, la plus concentrée et la plus efficace possible.

Nous avons donc demandé à nos partenaires d'opérer une sélection sur les bonnes pratiques en choisissant uniquement les règles à ROI (Retour sur investissement) potentiel élevé et en écartant les règles à faible rendement. A notre grande surprise, le nombre de règles choisies sur les 217 bonnes pratiques contenues dans le livre qualité Web était souvent très élevé (entre 100 et 130).

Finalement, le choix a été impitoyable, et nous avons décidé de ne retenir que 50 critères dans le tronc commun et 15 critères spécifiques aux sites de e-commerce.

Le poster

C'est cet objectif que les 14 agences du réseau Opquast partners sont en train de viser. D'ici à la fin de l'année, nous vous annoncerons l'existence de sites qui respectent toutes ces règles. Si nous ne nous trompons pas, nous espérons bien vous apporter également des chiffres sur le retour sur investissement des améliorations. Ceux qui ont vu la conférence de Muriel de Dona à Paris Web savent de quoi je veux parler.

De votre côté, si vous avez ce poster, je crois que vous faites des envieux. J'en ai emmené quelques uns dans ma valise au Québec, mais j'aurai mieux fait d'en prendre beaucoup plus, il semblait beaucoup intéresser les personnes qui l'ont entrevu ;-)

Bref, nous vous invitons à le poser sur vos tables ou à l’accrocher sur vos murs, à faire des rapides audits de vos sites en vous servant des coches disponibles, et bien sûr à vous adresser à l'un des membres du réseau Opquast partners si vous avez envie de relever le défi d'une mise en conformité par rapport à ces règles.

Quelques questions en suspens

Le poster est-il disponible en téléchargement ? Non pas encore, mais c'est prévu, et il sera tout d'abord mis à disposition des abonnés à la newsletter qualité Web dont le deuxième numéro devrait sortir rapidement. Si vous voulez être prévenu avant tout le monde, abonnez-vous :-). Sinon, suivez le blog Temesis ou son fil de syndication

Où puis-je me procurer le poster en version papier ? Pour l'instant, il nous en reste quelques uns chez Temesis et chez les partenaires Opquast, mais nous ne sommes pas en mesure de vous les mettre à disposition. Il faudra que vous veniez aux manifestations que nous ne manquerons pas d'organiser au cours des prochains mois.

Puis-je faire un audit avec les bonnes pratiques du poster ? Oui, la check-list est disponible dans Opquast reporting sous le nom Opquast website.

J'oubliais : le design du poster est signé par l'excellent Francis Chouquet, et il est issu d'un travail très long mené par la non moins talentueuse Muriel de Dona, l'irremplaçable pilier de Temesis Laurent Denis et bien sûr votre serviteur.