Opquast checklists

Le travail de conception des bonnes pratiques est passionnant mais long. En conséquence, nous n'allons pas remettre directement en cause l'intégralité des 217 bonnes pratiques actuelles. De manière dictatoriale et bienveillante, philosophie que nous appliquons depuis la naissance du projet Opquast, Laurent Denis et moi-même allons sélectionner les bonnes pratiques qui n'ont pas vraiment de raison d'évoluer ou d'être supprimées. Ce seront les candidates. Vous pourrez les commenter, ou suggérer des évolutions, demander leur suppression, mais ce ne sera à l'évidence pas la priorité du travail à venir. L'essentiel devrait être ailleurs :

  • Nous allons mettre en place un formulaire vous permettant de proposer des bonnes pratiques supplémentaires
  • Nous allons passer en revue les référentiels SEO, Webperf, Open data, steps, pour voir si certaines règles doivent rejoindre le tronc commun qualité Web
  • Nous reprendrons pour mémoire les recommandations de la V2 (les bonnes pratiques qui ne sont pas vérifiables, ou qui n'ont pas d'universalité mais qui sont tout de même intéressantes).
  • Nous afficherons les bonnes pratiques issues du cimetière de la version 2 (les bonnes pratiques écartées pour cause de doublons ou pas forcément très malines).

Vous pourrez librement accéder à l'atelier, et il vous suffira d'un compte Opquast pour nous rejoindre. Vous devrez respecter les principes définis dans l'article le côté Opquast de la force, qui date de 2005, parce que chez Opquast on a de la suite dans les idées.

Je le redis : ces ateliers sont une façon exceptionnelle de monter en compétences sur le Web. Vous allez voir des experts discuter de l'utilité, de la valeur ajoutée de certaines règles, vous allez les voir se disputer sur des mots, des formulations. Mais en tant qu'utilisateur, votre voix peut compter autant que la leur, et il est arrivé que des non professionnels du Web proposent des bonnes pratiques très pertinentes.

Nous prévoyons de faire durer l'atelier Opquast V3 jusqu'à la mi-septembre. Nous nous autorisons à le prolonger en cas de besoin. En fin de process, nous nous réunirons en petit comité et déciderons des bonnes pratiques retenues, écartées, et du système de numérotation. Il faudra surveiller vos fenêtres virtuelles en attendant la petite fumée blanche et l'annonce officielle que habemus check-list.

Par la suite, il va encore se passer des tas d'autres choses, et nous serons partis pour 5 nouvelles années d'amélioration du Web, des sites et des compétences.